Les Subaru WRX et WRX STI 2018 enfin à l’essai!

Les Subaru WRX et WRX STI 2018 enfin à l’essai!

{u'fr': u'Subaru WRX et WRX STI 2018'}

C’est toujours un défi d’apprendre une nouvelle piste de course. Le cerveau a besoin de temps et de patience pour mémoriser tous les virages qui se cachent au bout des lignes droites et derrière les obstacles visuels. Or, c’est bien ce qui manque à un journaliste automobile quand on lui donne un après-midi seulement pour tester un nouveau bolide de performance.

La tâche s’avère encore plus ardue lorsqu’on doit non seulement se concentrer sur le circuit rapide et sinueux, mais aussi faire appel à notre esprit analytique pour évaluer les différents aspects de la voiture … à moins de se trouver au volant de la Subaru WRX STI 2018.

Du plaisir pour tout le monde
Pour plusieurs raisons, la sportive classique de Subaru est quasiment devenue le choix par défaut des amateurs qui cherchent une façon peu dispendieuse de goûter à la haute performance et de s’amuser sur la route comme sur la piste. C’est simple, cette berline japonaise semble avoir été conçue spécialement pour offrir une conduite sécuritaire et prévisible sans diluer le plaisir qu’on peut éprouver sur le tarmac. Avec sa traction intégrale de série qui gère un puissant moteur turbo et ses systèmes mécaniques beaucoup moins dérangeants que des aides électroniques, la WRX STI se révèle nettement plus accessible que ses données techniques le laissent croire. 

Pour l’année-modèle 2018, elle et sa petite sœur jumelle, la WRX, profitent d’une série d’améliorations et de retouches qui les rendent encore plus efficaces et agréables à conduire. Afin de les mettre à l’épreuve, nous avons été invités par Subaru Canada dans les montagnes de l’Ouest, plus précisément à Kelowna, en Colombie-Britannique. En plus de quelques routes magnifiques, nous avons eu droit à une séance sur le tout nouveau circuit Area 27, dessiné par nul autre que l’ancien champion de F1, Jacques Villeneuve.

Des changements mineurs qui se font bien sentir
La mécanique de la Subaru WRX STI 2018 n’a pas changé, heureusement : son 4-cylindres turbocompressé de 2,5 litres génère toujours 305 chevaux et 290 livres-pied de couple via une boîte manuelle à 6 rapports et un différentiel central commandé par le conducteur, qui sert à contrôler (automatiquement ou interactivement) la répartition du couple entre les roues avant et arrière. Ce dernier a été légèrement modernisé, mais il reste que le plus gros changement en termes de performance se trouve au niveau du freinage : les étriers Brembo à l’avant (peints en jaune criard) utilisent maintenant 6 pistons au lieu de 4 et mordent des disques de plus grande dimension. Par ailleurs, la suspension a été révisée dans le but d’adoucir un tant soit peu le roulement au quotidien.

Sur le plan esthétique, il faut mentionner que certaines versions de la WRX STI suppriment les phares antibrouillard au profit d’ouvertures qui favorisent un meilleur refroidissement des freins. Le tout s’accompagne de phares à DEL qui pivotent selon l’angle du volant, sans oublier le choix entre un énorme aileron arrière ou un autre à profil bas. À l’intérieur, c’est plus silencieux et le tableau de bord reçoit de petites retouches. Idem pour l’instrumentation (le nouvel affichage multifonction est franchement cool). L’habitacle comprend aussi de série des ceintures de sécurité rouge vif — le même genre qui vous coûterait plus de 1 000 $ en extra dans une Porsche.

L’évolution paraît plus considérable quand on quitte la WRX STI pour prendre place dans la WRX de base, certes plus modeste mais tout aussi stimulante. Bien que son design et sa suspension profitent de changements similaires, Subaru y est allée de 2 ajouts importants qui vont certainement plaire à une bonne partie des fidèles amateurs de WRX.

Le premier est une nouvelle version haut de gamme RS avec des plaquettes de freins Jurid plus mordantes et des sièges sport Recaro, de quoi satisfaire les conducteurs qui désirent exploiter le potentiel de la voiture sur circuit. Le second est l’inclusion du système de sécurité EyeSight (avertisseur de sortie de voie, régulateur de vitesse adaptatif, freinage automatique, etc.) sur les versions munies de la boîte de vitesses Sport Lineartronic à variation continue, qui représente étonnamment 10 % des ventes totales de WRX. Ajoutez à cela un levier de vitesses et un embrayage améliorés pour la boîte manuelle à 6 rapports ainsi qu’une direction à assistance électrique reprogrammée et vous obtenez une mise à jour vraiment digne de mention.

De la route à la piste
J’ai été fasciné de voir à quel point les routes de la Colombie-Britannique aident à mettre en lumière les différences entre les 2 modèles. La convivialité et la docilité du moteur et du châssis de la Subaru WRX de 268 chevaux contrastent royalement avec l’approche plus ferme, plus pointue et plus agressive de la WRX STI. Avec la première, il est tout aussi facile de se la couler douce sur l’autoroute entre 2 chemins de gravier que de désactiver l’antipatinage et de rouler à fond de train. Dans le cas de la seconde, sa direction hydraulique et sa suspension plus agile exigent en tout temps une étroite communication entre le conducteur et la voiture. On pousse le régime du moteur à un niveau très élevé, attendant la dernière seconde pour passer au rapport supérieur.

Laissant la WRX dans le stationnement du circuit Area 27, nous avons repris possession d’une WRX STI pour effectuer plusieurs tours. Son tempérament de route endiablé s’est soudainement transformé en quelque chose de plus posé et équilibré, si vous voyez ce que je veux dire. Pour réduire l’effet de sous-virage propre à la majorité des véhicules à traction intégrale, c’est facile; il suffit d’appuyer sur le bouton du différentiel central qui envoie alors plus de couple aux roues arrière. De cette façon, les enchaînements de virages tout au long du circuit se font avec un meilleur rythme.

Conclusion
La beauté de la Subaru WRX, c’est qu’elle offre tout ce dont on a vraiment besoin. Vous en voulez quand même plus? La WRX STI vous attend! Pour 2018, ces jumelles rebelles continuent de proposer un accès graduel et abordable à la haute performance (à partir de 29 995 $) sans compromettre la personnalité attachante qui leur a donné une foule d’adeptes au fil des ans.

Essais routiers et nouvelles Subaru